Translate

02/04/2013

Vivre libre


Je ne veux que le vent et l’espace
La mousse au hasard de mes pas
Rien que la nuit noire
Sans plaintes ni soupirs
J’ai besoin d’infini sous les projecteurs de la ville
Sous l’œil des caméras du monde civilisé
Je refuse l’espionnage préventif 
Je ne veux pas de protection
Je refuse la cage de la tutelle sociale
Je veux boire la liberté de l’air
Vivre mon âge adulte en conscience
Je revendique la liberté absolue de pouvoir risquer ma vie
Le droit de mourir au hasard de mon aventure
De refuser la peur distillée en images
Je veux vivre libre 
Je veux vivre.
©Adamante 

21 commentaires:

  1. nous voulons tous la liberté, ne dépendre de personne de ne pas souffrir à l'heure du jugement dernier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois moins au jugement dernier qu'à l'instant qui se dit et nous modèle selon notre faculté à l'aborder en souplesse ou à nous y opposer.

      Supprimer
  2. tu as oublié de mettre inscription à la news

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Flipperine, je vois s'afficher "s'abonner par e-mail en bas à droite des commentaires. La couleur est peut-être trop faible, je vais aviser. Merci de ta visite.

      Supprimer
    2. en fait ce n'est pas s'abonner à la news il t'envoie un message comme quoi on a fait un commentaire

      Supprimer
    3. Merci Françoise, les débuts sont parfois hésitants.

      Supprimer
  3. Un bel hymne à la vie et à la liberté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de vos visites Marie, à très bientôt chez vous.

      Supprimer
  4. Vivre! Quel grand mot, qui devrait toujours rimer avec Liberté!

    Hélène*

    RépondreSupprimer
  5. Attends-moi que je tienne aussi ta banderole, clin d'oeil de jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grande manif alors ! Clin d'œil en réponse.

      Supprimer
  6. "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui nuit pas autrui"
    (déclaration des droits de l'homme)
    "Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs" (J.J.Rousseau)
    Très bel et fervent appel à la Liberté ce poème Adamante.
    Amitié ...
    Antoine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Antoine, je reprends doucement le chemin des blogs et surtout de la poésie. Amitié.

      Supprimer
  7. Merci de m'avoir informée de ce déménagement.
    Je vais modifier les liens dès que possible.

    Vas-tu supprimer ton blog OB ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me plais bien ici, déjà avec mon blog peinture, et puis c'est lié avec google+
      Je ne sais pas encore si je vais supprimer mon blog OB, mais je le trouve de moins en moins facile à maîtriser, faire des mises en page devient infernal. J'attends de migrer, je l'aurais bien fait mais je ne sais comment m'y prendre (pour voir...)
      Amitié Quichottine;

      Supprimer
  8. Vivre pleinement et laisser la porte grande ouverte à la liberté, un idéal vers lequel il est bon d'avancer sans oublier que rien ne peut se réaliser sans aimer...


    Je note ce blog à la place de l'autre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, l'amour est la plus grande force au monde, et le monde en serait radicalement changé si nous en étions tous convaincus. Amitiés Annick.

      Supprimer
  9. bonjour Adamante,
    J'i cru comprendre en lisant les commentaires que les peintures sont de toi, elles ont la force de tes poèsies. Je te dépose quelques vers :
    Les mots viennent, se reposent,
    Soudain s'envolent et me quittent,
    Semblant affairer à d'autres visites.
    Un jour, ils rentrent, enrichis d'une vie qui ose.
    Les mots sont comme nous, ils ont l'amour de la liberté
    bonne soirée
    Françoise

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Françoise, j'aime : "les mots ont l'amour de la liberté", ils la portent aussi. Oui les peintures sont de moi, d'autres sont visibles ici : http://soleillunegallery.blogspot.com/
    Merci pour tes vers. Belle nuit.

    RépondreSupprimer
  11. La liberté,
    c'est mon temps,
    que vous déclarez volé,
    à la productivité, aux marchands
    La liberté
    C'est le vent
    Qui me pousse
    Que j'épouse
    en riant
    Belle soirée à toi Ada Sensei ;-)
    Valdy

    RépondreSupprimer

Vous pouvez déposer ici, un mot, un poème, un sourire... merci.