Translate

21/04/2013

Le désert et l'oubli


Oublier... ne rien attendre... Oublier... ne rien attendre...  Oublier... ne rien attendre... 

L’espace
infini
du désert
simple
et
beau
rémanence
d’un air
En frémissant
les mots pulsent
s’évadent
rejoignent l’infini
se dissolvent
ne reste alors
que le rien
sans voix
total 
Qu’il est doux
de s’y perdre
et d’oublier
tout
jusqu’à soi-même.
©Adamante


4 commentaires:

  1. Le rien est une attente d'un futur à venir.
    Mais qu'il est beau de s'y perdre, un peu. :)

    Douce journée, Adamante.

    RépondreSupprimer
  2. Un vide qui remplit comme dans cette citation de HD Thoreau :
    "Un homme est riche de tout ce dont il peut se passer."
    Je reçois tes annonces de publications par Google? Cordialement.

    RépondreSupprimer
  3. S'oublier un instant
    Oublier aussi les autres
    Fermer les yeux
    Pour les rouvrir
    Sur un autre monde
    Juste un instant
    Ce fut bon
    Je reviens
    Vers ton désert
    Le fait mien
    quelques secondes
    ...

    RépondreSupprimer
  4. "La route du bonheur est peut-être la route de l'oubli" (Y.Reza)
    "La volupté est la plus courte forme de l'oubli" (M. de Cazal)
    Magnifique poème ... Amitiés Adamante

    RépondreSupprimer

Vous pouvez déposer ici, un mot, un poème, un sourire... merci.